Home » Actualités

Actualités

14 juillet 2016 - Nice

Les témoignages de nos amies européennes après l'horrible attentat perpétré à Nice dans la nuit du 14 juillet 

"My dear EUW friends in France, Yet again- and on your wonderful national holiday symbolising freedom- France has been attacked by terrorists. Women and children and families were caught in a horror we can hardly believe. We all stand with you against these attacks. I send you my condolences and love. Margaret Hales, International Vice President"

 
"Dear Elisabeth ! A  terrilbe tragedy has hit France  again ! All your EUW friends in Norway do send the warmest thoughts to you all in this terrible time ! Your sincerely. Astrid Humborstad"
 

"Dear Elisabeth, Dear Stephanie, Dear EUW friends, I wish to express my sincere condolences on the sad massacre of the 14th of July to you personally and the French people in general. Our European values are all jeopardized through such events of horror. We have all to be vigilant and take immediate action to safeguard our common background. I hope this is the last time we have to cry for innocent victims. Aphrodite A. Bletas, Attorney at law, CEDR accredited Mediator, European Patent Attorney, President HCCE"

"Dear Friends, I would like to underline Aphrodite’s words once more to stress how dreadful we Austrians emphasize terror act of Nice and hope so much, that police is able to work better together to prevent such terror acts in advance in the very near future. Mourning, Sonja Moser-Starrach, Bundesministerin a.D. Dr. Sonja Stiegelbauer

 

"Dear Ladies, The British Section of EUW sends love and prayers to all our French friends and colleagues in the wake of the tragedy in Nice.
Kindest regards. Margaret Stockham"

8 mars 2016 : Témoignage d'Elisabeth Morin Chartier

L'interview d'Elisabeth Morin Chartier

Elisabeth Morin Chartier, Présidente internationale, le 8 mars, à l'accasion de la Journée Internationale de la Femme 

 

Violences envers les Femmes / Décembre 2015 / Cologne

Echanges de courriels entre notre section et la section allemende suite aux violences commises à Cologne à la fin de l'année 2015 :

"Chères Amies,
Nous sommes consternées par les évènements et les actes de violence cruels dont des femmes allemandes ont été victimes à l'occasion des fêtes de fin d'année. La dignité des femmes a été bafouée. Nous vous assurons de notre totale solidarité et partageons votre colère
et votre peine. Les violences quelle que soit leur origine, doivent donner lieu à réparation et à sanction. Avec l'assurance des sentiments amicaux et attristés de la section française."

Christiane Tricot
Présidente de la section française de l'Union Européenne Féminine

 ___________________________________________________________________________________________________

"Chère Christiane,

 Merci bien pour les mots très sympathisants de la section Francaise. J'ai envoyé le lettre à la Présidente de la section Allemande.

C'est une situation effrayante. Et elle a des conséquences dans l'opinion publique. Il y a beaucoup des femmes qui ont peur de visiter des places centrales et connues. Parce que une situation comme à Cologne et aussi aus autres villes peut se passer toujours. C'est pas de problème d'inviter mille d'hommes par facebook de venir avec des promesses perfides. Et nous attendons le Carneval avec des milles de gents dans les rues !

C'est très difficile au moment de trouver le chemin raisonable entre la protection des femmes, des sanctions contre des malfaiteurs et la diffamation des refugés (du l'Afrique du Nord p.e.). Un petit exemple : dans notre commune voisine on a aujourd'hui interdit l'accès à la piscine publique pour tous les refugés mâles de 18 ans et plus parce que 5 ou 6 hommes ont dit des mots obscènes à des femmes.

 Nous espérons qu'on n'aura pas une continuation de ces actes de violence.

Je t'embrasse."

 Bärbel Steikemper

 

  

 

Attentats meurtriers / 13 novembre 2015 / Paris

"Chères Amies,

 De toutes parts je reçois des messages de solidarité face à l’horreur diabolique qui a frappé tous les français.

Nos amies de Suisse et du Tadjikistan ont été parmi les premières à manifester leur soutien.

Mes pensées attristées s’adresent à toutes les victimes et à leurs familles.

J’espère que nos amies de l’UEF ainsi que leurs proches ont échappé à ce carnage qui a frappé des jeunes qui vivaient un vendredi soir ludique et convivial.

Nombreux sont celles et ceux qui restent atteints dans leur chair et dans leur esprit.

Je vous joins en lien le témoignage de Célia, une amie, qui est paru dans Le Figaro des 14 et 15 octobre 2015.  Elle utilise les mots justes pour décire l’horreur vécue par elle et son mari au Bataclan :

Les deux piliers de l’Union Européenne Féminine sont la paix et la démocratie.

Plus que jamais, face à la nouvelle guerre que nous subissons, nous devons défendre nos valeurs dans l’unité et la solidarité.

Nos amies musulmanes m’ont immédiatement manifesté leur rejet et leur dégoût de l’abjection.

 Profonde tristesse et amitiés fidèles."

 

                                                          Christiane Tricot

 Présidente de la section française de l’Union européenne féminine 

 

Conseil national / 23 octobre 2015 / Paris

Face au problèmes migratoires, une résolution a été adoptée par les membres du Conseil et présentée aux instances politiques nationales.

Union Européenne Féminine

Je vous adresse tous mes meilleurs voeux pour cette année 2018 ! Soyez assurées de ma plus fidèle amitié !